Hemistiche et Dierese

Conception :
Thomas Visonneau,

Avec :
Erwan Mozet
Lorine Wolff

Écriture :
Lorine Wolff
Erwann Mozet
Thomas Visonneau

2 versions :
En complément de la création d’HORACE, la compagnie Thomas Visonneau propose une petite forme « satellite » à jouer partout sur le théâtre classique :
A jouer en amont d’HORACE :
Version courte : 30 minutes.
A jouer indépendamment d’HORACE :
Version longue : 1h

Forme longue :
50 minutes

Forme courte :
30 min (+15 minutes de débat avec les élèves)

Public :
À partir de la cinquième

Il s’agit de proposer, en amont d’HORACE ou séparément, une petite forme qui peut se jouer partout, sans technique, à deux comédiens, pour raconter le théâtre classique, éprouver l’alexandrin, appréhender Corneille (et Racine) et détruire quelques clichés sur toutes ces choses que l’on apprend en cours sans jamais les incarner.

Au programme de cette « intervention-spectacle » :

Forme courte :

• Qu’est-ce qu’un alexandrin ?
• Qu’est-ce qu’une hémistiche ?
• Qu’est-ce qu’une diérèse ?
• Comment dire l’alexandrin ?
• Qu’est-ce qu’une tragédie ?
• Qu’est-ce qui différencie Corneille de Racine ?
• Quelles sont les équivalences contemporaines à l’alexandrin ?
• Pourquoi les alexandrins s’appellent des alexandrins (le roman d’Alexandre)
• Qui est Boileau ? Qui est l’abbé d’Aubignac ?
• Les règles des trois unités, qu’est-ce que c’est ?
• Qu’est-ce que c’est que la querelle des anciens et des modernes ?
• Comment jouer une scène classique ? : Démonstration !

En + dans la forme longue :

• la Bataille d’Hernani et l’alexandrin romantique
• Vers la modernité : Cyrano de Bergerac
• Pourquoi on écrit plus en alexandrin aujourd’hui

Intentions

« Il s’agit avant tout de revenir à un théâtre de tréteaux. Trouver une façon pédagogique et ludique d’impliquer les spectateurs dans un raisonnement poétique et historique. Rire tout en apprenant, détourner les poncifs, s’adresser à tous » Thomas Visonneau.